Home Page Image

 

 

DICTIONNAIRE D'HISTORIENS D'ART

INTRODUCTION Il est parfois difficile de trouver les informations sur la vie et les travaux d'un historien d'art. Les renseignements sur sa formation, sur les maîtres qui l'ont influencé, et sur sa méthodologie se trouvent souvent cachés dans des nécrologies ou dans des volumes de mélanges rédigés en langues étrangères. Le DAH est une base de données qui a pour but de mettre à la disposition des chercheurs la documentation élémentaire sur les principaux historiens de l'art occidental.
CONTENU On trouve ici en premier lieu les noms d'historiens d'art mentionnés dans les principaux manuels d'histoire de l'art (voir la liste ci-dessous); ils constituent le fonds de notre base de données. Toutefois, on y a ajouté certains noms afin de faire mieux ressortir le rôle joué par des historiens d'art des deux sexes ou par des historiens d'art appartenant à des catégories non suffisamment représentées dans ces manuels. Mais notre intention n'était pas de créer un site «Qui est qui?» pour les historiens d'art. Le Dictionary of Art Historians est un travail en progrès; les articles qui ne contiennent que le nom d'un historien d'art sont encore à compléter.
HISTOIRE DU PROJET Le Dictionary of Art Historians fut lancé dans l'automne de l'année 1986. Les premiers noms qui y furent introduits étaient ceux des historiens d'art cités dans deux publications d'Eugene Kleinbauer: Research Guide to the History of Western Art (1982) et Modern Perspectives in Western Art History (1971). Les noms figurant dans Kunstgeschichte als Institution de Heinrich Dilly (1971) ainsi que certains noms de la Geschichte der Kunstgeschichte de Kultermann (1966) y furent bientôt ajoutés. Le projet, plus ou moins dormant, exista sous forme de collection de fiches pendant quelques années, alors qu'entre-temps étaient publiées ou réimprimées un grand nombre d'historiographies. En 1996, le moment était venu de donner au fichier une forme électronique. Pour exécuter ce travail, Duke University Libraries a engagé un étudiant jobiste.
DIRECTUER Lee Sorensen a étudié l'histoire de l'art et a reçu la formation de bibliothécaire à l'Université de Chicago. Parmi ses publications on peut signaler «Art Bibliographies: A Survey of their Development, 1595-1821»,dans Library Quarterly 56 (January 1986): 31-55, ainsi que les articles «Art catalogs and cataloging» dans le Dictionary of Art (1996) IV: 20-29. Pour le Cambridge Dictionary of American Biography (1994), il fut conseiller pour les articles sur les historiens d'art. De 1996 à 1998 il fut membre du comité exécutif de l'«Art Libraries Society of North America» et en 1998-1999 il eut la charge du site internet de cette société. Depuis quatorze ans il est le bibliothécaire et le bibliographe pour l'art à Duke University.
HISTORIENS BELGES ET NÉERLANDAIS Monique Daniels (MD) commença à écrire des articles sur des historiens d'art néerlandais et belges en 2000. Elle a fait ses études à l'Université catholique de Louvain (KUL), en Belgique, et à l'Université de Leiden, aux Pays-Bas, où elle a obtenu le diplôme en histoire d'art en 1983. Elle s'intéresse surtout à l'art et à l'architecture du Moyen Âge en Flandre et en Hollande ainsi qu'à l'art de l'Âge d'or hollandais. Après avoir travaillé pendant plusieurs années au musée municipal «De Lakenhal» à Leiden, elle est actuellement attachée au service éducatif du Nasher Museum of Art à l’université de Duke. Elle est mariée à Lucas Van Rompay, professeur à Duke University.
AUTRES COLLABORATEURS Clare Counihan s'est chargée initialement de recopier toutes les données du fichier sous forme électronique. Gigi Dillion, doctorant au département d'art et d'histoire de l'art à Duke University, a dépouillé pendant l'été de 1998 plusieurs livres pour répertorier les noms d'historiens d'art. Elle est responsable des articles repris à l'Histoire de l'histoire de l'art de Bazin. Craig Pepin, doctorant au département d'histoire, a dépouillé les Archäologenbildnisse. Lanitra Walker, également doctorant en histoire d'art, a écrit les articles qui portent ses initiales, LMW.
REMERCIEMENTS Dr. Antje Lemke, dont l'appui et les encouragements ont été très précieux, a mis à la disposition du directeur du projet plusieurs documents fort difficiles à trouver. D'autres membres de l'Art Libraries Society continuent à donner leurs conseils et suggestions concernant des changements importants, sans pourtant recevoir la reconnaissance qu'ils méritent. Robert Woodman Wadsworth (jadis à Libraries and Library School de l'Université de Chicago) a établi les règles bibliographiques qui ont été adoptées, bien qu'imparfaitement!, dans le présent ouvrage. Len Klekner fut le premier à faire comprendre à l'auteur que le développement intellectuel des historiens d'art est intimement lié à leur vie personnelle et à leur éducation. A. Craig Hawbaker, bibliothécaire à l' University of the Pacific, continue à nous servir de modèle. Max Marmor, jadis bibliothécaire d'art à Yale et maintenant à ArtStor, a aidé à créer et à développer ce projet par sa vue d'ensemble sur la discipline. John Little et David Chandek-Stark du département d'informatique de la Bibliothèque de Duke University, ont souvent prêté leur assistance, aussi efficace que discrète.